Jour d'ouverture

Lun. - Ven. 8.00 - 17.15

Contactez nous

Secrétariat

02 40 62 08 20

Appelez nous

S’immerger quelques semaines dans un lycée à l’étranger : retour d’expériences

Vendredi 7 juin, tous ont partagé leurs expériences à l’étranger : Flavie et Jules en Espagne, Tiphaine et Max-Auguste en Italie, Alixe et Hermance aux Etats Unis, Cyriaque, Alena, Maelys en Hongrie.

Ils ont été hébergés dans une famille d’accueil et ont participé aux cours du lycée partenaire pour une
période de 3 semaines à deux mois.

Les quatre jeunes qui s’apprêtent à passer six semaines en Nouvelle Zélande : Martin, Marceau, Maud, Rachel étaient présents pour profiter de l’expérience de leurs collègues.

Laissons Alena prunier nous partager son expérience de 4 semaines à Budapest

“Bonjour,

l’échange s’est bien passé. Voici ce que j’en ai pensé.

J’ai été très bien accueillie par mes camarades de classes. J’ai passé de très bons moments avec eux. J’ai beaucoup apprécié le fait qu’ils ne jugent pas sans connaître la personne ce qui est souvent le cas en France. Et rien que pour ça je les remercie car cela m’a redonné de plus en plus confiance en moi. J’ai hâte qu’ils nous rendent visite en octobre afin de les revoir. Le fonctionnement au lycée est différent de celui en en France. Nos journées sont plus longues et les cours durent plus longtemps. Nous n’avons pas le droit d’avoir de nourriture en classe, pas le droit d’arriver en retard sinon nous pouvons avoir des sanctions. En France nous n’avons pas l’habitude d’avoir toujours des boissons avec nous, mais tout cela a été très intéressant pour moi. Le lycée est très agréable, la “cérémonie” pour les examens finaux était une première pour moi. L’échange à bien été organisé avec des sorties prévues intéressantes, surtout le Parlement.

Budapest est une très belle ville je ne m’attendais pas à des bâtiments autant anciens très beaux. J’ai pu visiter de nombreux monuments tous plus grands les uns que les autres. J’ai pu prendre beaucoup de transports en communs. Cela n’est pas habituel pour moi car Guérande est une ville moyenne. Quelque fois c’était long mais j’ai apprécié les différents moyens de transports. J’ai moins aimé les bouchons auxquels je ne me suis pas habituée.

J’ai été très bien accueillie par la famille. Je me suis vraiment sentie à l’aise avec eux. Je les en remercie car c’était la première fois que j’étais seule dans une famille que je ne connaissais pas. Ils étaient très curieux sur la France et le français. Je leur ai même appris quelques mots. Ils m’ont fait visiter de beaux endroits, et j’ai pu rencontrer leur famille (très gentille). Ma correspondante a été agréable avec moi mais elle ne me parlait pas beaucoup quand elle était avec son amie, ce que j’ai trouvé dommage. Puis, je n’ai pas pu voir les autres français qui étaient avec nous, sauf pendant les cours et quelques exceptions. Ce qui m’a un peu dérangée.

Cette expérience m’a fait beaucoup de bien. Elle m’a permis de réfléchir sur qui je suis vraiment. Grâce à elle, je suis repartie de zéro, ce dont j’avais besoin. J’ai pu découvrir de nouvelles cultures… Je trouve que la nourriture est bonne (langos…) mais très grasse, bourrative, et parfois sucrée, par rapport à ce que j’ai l’habitude de manger et de boire en France. Les pièces et billets sont très différents de chez nous, et ils sont très beaux.

Je n’ai pas de gros regrets par rapport à cette expérience, même si je pense que j’aurais aimé créer un plus gros lien avec ma correspondante.

Pour moi, il ne faut pas avoir des qualités très précises. Il faut juste être organisé, et autonome. Parce qu’après on apprend des choses au fur et à mesure de l’échange qui nous aident.

Il ne faut pas appréhender, même si on a toujours des petites appréhensions avant de partir car il y a toujours du positif.

Je pense que j’ai progressé en anglais. J’ai l’impression d’avoir plus de spontanéité quand je parle et une facilité à m’adresser aux autres. Après je pense que j’ai aussi progressé sur d’autre points en anglais mais je pense ne pas m’en être beaucoup rendue compte. J’ai passé un très bon mois en Hongrie. Je vous remercie tous. Je reviendrai à Budapest.”

Alena Prunier