Jour d'ouverture

Lun. - Ven. 8.00 - 17.15

Contactez nous

Secrétariat

02 40 62 08 20

Appelez nous

Voyage sur Mars dans la langue de May

Les classes de 1° en section européenne physique ont participé le 5 mai à un concours d’éloquence en anglais sur le thème de l’exploration de Mars. Ils étaient en équipes avec des lycéens de 5 autres lycées publics et privés de l’académie de Nantes. Voici un article de Ouest France du 13 mai relatant l’expérience.

Voyage sur Mars dans la langue de May

168 lycéens ont rivalisé d’éloquence à la fac de sciences de Nantes. L’exercice imposait de conter un exil forcé sur la planète rouge… en anglais !

L’initiative

C’était la deuxième édition du concours d’éloquence à l’initiative du groupe Mice (Méthodes innovantes en contexte européen), regroupant des enseignants de Sciences de lycées privés et publics dispensant leurs cours en anglais. Thème, cette année ? L’exploration spatiale, à développer dans la langue de Shakespeare et de Theresa May :« Imaginez que la vie sur terre ne soit plus possible pour les humains en 2050. Est-ce réaliste d’imaginer que nous pourrions aller sur une autre planète et la coloniser ? » Une question qui a mobilisé les lycéens venant de six sections européennes de Nantes, Ancenis, Saint Nazaire, Guérande et Clisson. Les 35 équipes en lice avaient une heure et demie pour mettre au point leur intervention.« Un exercice difficile, commente Claire Petitfrère, présidente de Mice.Car chaque équipe est composée de lycéens issus d’établissements différents. » Comme tous les autres, Arslene, désigné comme speaker par son équipe, ne disposait que d’un temps limité, entre quatre minutes trente et sept minutes trente,« to inform, persuade and entertain » (informer, convaincre et divertir). Un défi qu’il a brillamment relevé exposant les différentes facettes de leur recherche commune : la logistique pour aller sur Mars, les moyens mis en œuvre pour y survivre, les difficultés rencontrées et les solutions envisagées…

« L’anglais est indispensable »

Un exercice qu’ils ont trouvé difficile :« On ne se connaît pas et il faut malgré tout réussir à communiquer, exposer nos idées et les exprimer en anglais. » Mais, une fois la timidité vaincue,« c’était super-intéressant d’échanger et construire ensemble un argumentaire qui tienne debout ! » Un exposé évalué par le jury composé des autres lycéens, chargé de remplir une grille de notation riche en critères : intonation et fluidité de l’expression, gestuelle, contenu et capacité à convaincre.« Ce qui est intéressant, ajoute Jean-Michel Richardeau, organisateur de l’événement,c’est la rapidité avec laquelle ils s’approprient le sujet et construisent ensemble l’argumentaire. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et le résultat est vraiment d’un bon niveau. » Une présentation des offres de formation de la faculté des sciences et techniques de Nantes a clôturé la journée,« qui a confirmé auprès des lycéens que l’anglais est indispensable pour les études scientifiques » .

 

Article issu de l’édition de Nantes du samedi 13 mai 2017